jeudi 12 avril 2012

Les casseroles du Grand Dictionnaire terminologique.


Où l’on apprend qu’une casserole est un mets cuit dans… une cocotte.

Le Grand Dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française consacre plusieurs fiches au terme casserole en français et en anglais. Certaines traitent du terme désignant l’ustensile de cuisine, d’autre du sens dérivé par métonymie (le contenant pour le contenu) désignant un mets.

Parlons d’abord du terme casserole pour désigner un ustensile de cuisson.

selon le GDT...

En français, selon le GDT, le terme casserole désigne un « petit récipient individuel rond, à oreillettes ou à manche court en porcelaine à feu, en verre trempé, en métal ou en fonte émaillée, dans lequel un mets est cuit et servi à la table » (fiche casserole, n° 1, 1987). Une illustration (voir ci-contre) vient compléter cette définition. On y voit un récipient avec deux poignées, ressemblant à une marmite ou à un faitout, mais pas à une casserole.

Étrange définition ! J’ai souligné, pour les faire ressortir, les éléments qui ne s’appliquent pas du tout à une casserole, du moins pour un locuteur natif. En effet, a-t-on déjà vu des casseroles avec des oreillettes, des casseroles en porcelaine à feu ou en verre trempé ? A-t-on jamais servi à table un plat dans une casserole ? A-t-on jamais vu quelqu’un manger dans une casserole ? 

Cette définition curieuse m’a mis la puce à l’oreille et incité à faire quelques recherches. Et, effectivement, j’ai retrouvé la même formulation dans le... Larousse gastronomique. Bien sûr, le GDT ne donne pas ses sources, ce qui fait problème. Ce n’est pas très correct, ni vis-à-vis des auteurs et des éditeurs, ni vis-à-vis des utilisateurs de la banque de données. Voici ce qu’on peut lire dans le Larousse gastronomique : « petit récipient à oreillettes ou à manche court, en porcelaine à feu, en verre trempé ou en métal, utilisé pour préparer et servir des entrées chaudes, ou pour présenter certains hors-d'oeuvre et entremets froids ». On peut aisément le constater : le début de la définition est reproduit tel quel par le GDT (il serait étonnant que ce fût l’inverse) ; la fin, simplement résumée.

Une cassolette

Mais le second problème, assez sidérant, c’est que dans le Larousse gastronomique, cette définition s’applique non pas à une casserole, mais à une… cassolette ! Alors tout s’éclaire. La définition redevient absolument motivée et limpide. Mais comment expliquer ce dérapage du GDT ? Paresse ou distraction du rédacteur ? Tour de passe-passe pour mieux faire passer l’anglicisme ?

Et ce n’est pas fini. Dans la même fiche, le GDT donne… cocotte comme synonyme de casserole ! Il n’est pas nécessaire d’ouvrir un livre de cuisine pour savoir qu’une cocotte et une casserole, ce n’est pas la même chose ! Les cuisiniers, qui aiment les mots justes, apprécieront ! Décidément le rédacteur était un peu « mêlé dans ses papiers »…

En anglais maintenant. Selon le GDT, le terme anglais casserole équivaut au terme français casserole lorsqu’il désigne un ustensile de cuisson (fiche casserole, 1987). La définition qu’il en donne est d’ailleurs aussi curieuse, à savoir : « little dish like individual ramekin ». Le dictionnaire MacMillan remet les pendules à l’heure, qui définit ainsi le terme : « a deep dish with a lid, used for cooking a mixture of meat, vegetables, etc. in the oven ». La fiche du GDT est accompagnée de la même illustration que la fiche pour le français, montrant un récipient profond muni de deux poignées latérales, n’ayant rien à voir non plus avec un quelconque « little dish like individual ramekin »...

Récapitulons : selon le GDT, pour désigner l’ustensile, anglais casserole = français casserole et français casserole = français cocotte. Malheureusement ces deux équations sont inexactes. En effet, si l’on consulte les dictionnaires les plus courants comme le Larousse, on constate, si on ne le savait déjà, que casserole et cocotte se distinguent nettement par une série de traits sémantiques.

Une casserole...

Une casserole est un ustensile de cuisson : 1° avec un manche long et droit, 2° avec ou sans couvercle, 3° qui, normalement, ne va pas au four, 4° et qui, normalement, ne sert pas à servir un mets sur la table.

Une cocotte est un ustensile de cuisson : 1° sans manche, mais avec deux anses ou poignées latérales, 3° avec couvercle, 4° fabriqué dans un matériau emmagasinant bien la chaleur (fonte), 5° pouvant aller au four pour une cuisson prolongée.

...et une cocotte

Si l’on consulte les dictionnaires bilingues (Larousse, Robert & Collins, Harrap’s), on constate une belle unanimité : le terme anglais casserole correspond au français cocotte, quand il désigne l’ustensile. C’est donc un faux-ami. Quant au terme français casserole, il correspond à l’anglais saucepan.

En résumé, anglais casserole (ustensile) = français cocotte ; français casserole (ustensile) = anglais saucepan.

Venons-en au terme casserole désignant un mets.

Selon le GDT, le terme anglais casserole correspond au français casserole (fiche casserole, 2004). Deux autres fiches sont plus explicites et donnent  une définition de ces mets. Dans un cas, casserole désignerait en français un « mets généralement composé de viande ou de poisson, de légumes et d'une sauce, cuit lentement au four dans une cocotte » (fiche casserole, n°1, 2004). Remarquons que le rédacteur de la fiche n’a pas semblé troublé par le fait qu’il affirme qu’une casserole est un mets cuit dans… une cocotte. Encore un autre moyen de légitimer par la bande l’anglicisme plat en casserole en l’associant à plat en cocotte ? Dans une seconde fiche le GDT ajoute un autre sens. Une casserole serait aussi une « préparation à base de riz cuit ou de pommes de terre duchesse, moulée en forme de timbale » (fiche casserole, n°2, 2004). Cette fois, le rédacteur ne semble pas plus troublé par le fait que la casserole se transforme en… timbale !

Peut-être pour masquer son tour de passe-passe, le GDT précise suavement : « Cette notion est rattachée [sic] à la cuisine française ». Puisque c’est « rattaché » à la cuisine française, cela veut dire que le terme est français… Circulez, il n’y a rien à voir ! Eh bien pas du tout ! 

En réalité, le GDT est encore tombé dans un de ses péchés mignons : l’insensibilité aux anglicismes sémantiques. Sous l’influence de l’anglais, il confond deux ustensiles de cuisson, la casserole et la cocotte, et il introduit un autre anglicisme en appelant casserole ce qui, en anglais, est un générique pour désigner toutes sortes de plats cuits au four, en général dans un plat à four et non dans une casserole (voir http://en.wikipedia.org/wiki/Casserole).

 Il n’y a pas, en français, un seul terme pour désigner tous ces plats. Tantôt on les désigne par leur contenant : (gratin, œufs, poulet, rôti, etc.) en cocotte, (fruits de mer, etc.) en mini-cocotte, (crevettes, œufs, etc.) en cassolette, (crevettes, moules, œufs, etc.) en ramequin, etc. ; tantôt on les désigne par leur mode de cuisson : (aubergines, etc.) au four ; tantôt par un terme spécifique (ragoût, etc.).

Green Bean Casserole

(rien à voir avec notre casserole)


En fait, une fois de plus, les terminologues de l’Office québécois de la langue française sont tombés dans le panneau de l’anglicisme sémantique. Si même des « professionnels de la langue » font la confusion, il n’est pas étonnant, dans ces conditions, qu’on trouve au Canada tant de recettes de cuisine où l’on nous propose des « casseroles » de quelque chose, alors qu’il faudrait utiliser un tout autre terme.

Pourtant, semble-t-il, ce n'est pas la mission de l'Office de légitimer les anglicismes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire